À première vue, les testaments et la planification successorale peuvent sembler ennuyeux. Cependant, nous avons quelques histoires qui pourraient bien vous faire changer d'avis.

Rejoignez-nous sur Patrimoines Excentriques pour découvrir des testaments célèbres et fascinants de l'histoire qui rendront la planification successorale un peu plus... rigolotte ?

Cette fois-ci, nous vous présentons l'histoire de Philip Lanagan. Philip vivait en Saskatchewan et est décédé en 2015, laissant derrière lui sept enfants. Avant de mourir, Philip a rédigé un testament - mais ce n'était pas un testament typique, il s'agissait de quelques mots griffonnés sur une serviette de table de McDonald's.

Un testament avec ça ?

À un moment indeterminé entre 2006 et 2015, Philip dégustait un bon trio McDonald's en Saskatchewan et croyait ressentir les symptômes d'une crise cardiaque. Craignant de mourir sous les arches dorées, Philip s’est emparé d’un stylo et a rédigé son testament sur une serviette de table, là, dans le restaurant. Sur la serviette, il n'a écrit que quelques mots : «Partage équitable de mes biens; papa Philip Lanagan». Miracle! Philip n'avait pas fait de crise cardiaque. Après cette frayeur, il a décidé de donner la serviette de table à sa fille Sharon et lui a dit de la garder précieusement au cas où il lui arriverait quelque chose.

Mais les choses se compliquent...

Peu après le décès de Philip en 2015, Sharon a produit le testament. Par contre, l’autre fille de Philip, Maryann, se montrait sceptique quant au fait que la serviette ait vraiment été écrite par son père. Maryann n'avait pas d'échantillon de son écriture pour la comparer et prouver sa validité. Elle a ensuite déclaré que son père lui avait dit auparavant qu'il ne prévoyait pas de laisser un testament, car il voulait que ses enfants travaillent dur, comme il a dû le faire. 

De plus, le testament n'était pas daté, une exigence formelle pour un testament valide au Saskatchewan. Maryann a donc décidé de contester la validité du testament devant les tribunaux.

La législation de la Saskatchewan permet une conformité substantielle, ce qui signifie qu'un tribunal peut éviter l'invalidité d'un testament, même s’il n'est pas strictement conforme aux exigences législatives. Pour ce faire, un tribunal examinera l'intention testamentaire. En d'autres mots, quelle était l'intention réelle du testateur (l'auteur du testament) ?

En février 2020, un juge a confirmé la validité du testament rédigé sur une serviette de table. Bien que Philippe ait laissé peu de détails dans cette note, le juge a décidé qu'il y avait suffisamment de preuves que Philippe avait l'intention de créer un testament lorsqu'il a écrit la note sur la serviette en papier brun. La note a été écrite alors que Philip pensait avoir une crise cardiaque, une crise qui aurait conduit une personne sans testament à penser raisonnablement à la planification successorale. De plus, il a immédiatement donné la serviette à sa fille Sharon, insistant sur la nécessité de la sauvegarder, ce qui montre une claire "intention testamentaire".

Qu'avons-nous appris ?

Que vous choisissiez de rédiger votre testament à la main, d'utiliser une plateforme en ligne comme Willful ou de vous faire aider par un avocat, il est important d'être précis dans vos volontés. Cela signifie que vous devez indiquer clairement ce que vous voulez et ne voulez pas faire de votre succession. Les testaments olographes peuvent poser des problèmes à vos proches, car les testateurs omettent souvent des détails importants ou se contredisent. Dans des provinces comme la Colombie-Britannique et l'Île-du-Prince-Édouard, les testaments olographes ne sont pas reconnus.

Bien que la serviette en papier brun de Philip se soit avérée valide à la fin, cette histoire n'est pas à reproduire. Il est important de rédiger un testament bien avant d’en ressentir le besoin. car comme le démontre l’expérience de Philip au McDonald's, la mort est d’une nature imprévisible.