Devenir parent est un changement de vie majeur qui a un impact sur tout, de votre vie sociale à vos finances.

Lorsque Kevin et Erin, les cofondateurs de Willful, attendaient leur premier enfant, ils ont passé en revue la liste des choses à faire pour tous les nouveaux parents : de la décoration de la chambre de l’enfant à la recherche de grands-parents pour le garder. Ils ont également examiné les différentes tâches à accomplir en ce qui concerne leur plan financier et successoral. 

Ils ont donc créé ce guide pour aider d'autres futurs ou nouveaux parents à ne rien oublier des principales tâches financières à accomplir à l'arrivée d'un nouveau bébé :

1. Examiner votre budget et vos finances

L’arrivée d’un enfant peut avoir un impact important sur vos finances! Non seulement vous devez tenir compte d'une personne supplémentaire, mais tout changement dans votre situation de vie peut avoir une incidence sur vos revenus. L'une des premières choses à faire en tant que nouveau parent est d'examiner vos finances pour vous assurer que vous avez prévu tout ce dont vous avez besoin. Voici quelques questions que vous devriez vous poser lorsque vous examinez votre budget et vos finances :

  • Quelles sont vos nouvelles dépenses quotidiennes (c'est-à-dire les couches, la nourriture, les autres produits de première nécessité)?
  • Quels sont les coûts prévus pour la garde de l’enfant?
  • Devez-vous vous attendre à un changement dans votre revenu?
  • Quelle est la politique de votre entreprise en matière de complément de congé de maternité et de paternité?
  • Y a-t-il d'autres obligations financières à prendre en compte (assurance-vie, REEE, cotisations au fonds d'urgence)?

2. Acheter ou mettre à jour une assurance-vie

L'une des choses les plus importantes qu'un nouveau parent puisse faire pour protéger sa famille est de souscrire une assurance-vie. L'assurance-vie permet de subvenir aux besoins de votre famille lorsque vous n'êtes plus là en versant à votre décès une somme forfaitaire aux bénéficiaires que vous avez choisis, généralement votre conjoint ou vos enfants. Elle peut aider à remplacer votre salaire ou votre revenu et permettre ainsi à votre famille de s'adapter à sa nouvelle situation sans subir de stress financier. Le fait de devenir parent n'est pas toujours l'élément déclencheur pour souscrire une assurance-vie - c'est souvent le mariage ou l'achat d'une maison.

Kevin et Erin ont souscrit une assurance-vie après avoir acheté un appartement en copropriété ensemble; ils voulaient s'assurer que le conjoint survivant serait en mesure de rembourser l'hypothèque si l'un d'eux décédait. Mais pour beaucoup, la naissance d'un enfant est l'élément déclencheur pour souscrire une assurance-vie. Après tout, vous avez maintenant des personnes à charge qui comptent sur vous financièrement. 

Principes de base de l'assurance-vie pour les parents:

  • Beaucoup de gens ont une petite police d'assurance-vie par l'intermédiaire du programme d'avantages sociaux de leur employeur. Elle se situe habituellement autour de 25 000 $, et n'est généralement pas assez importante pour assurer la protection de votre famille.
  • Il existe deux types d'assurance-vie : l'assurance temporaire (paiement d'une prime mensuelle sur une période déterminée, généralement 25 ans, pour un montant déterminé de couverture pour vos bénéficiaires si vous décédez pendant cette période) et l'assurance-vie entière (police permanente – paiement d'une prime mensuelle à perpétuité pour un montant déterminé de couverture à votre décès; ce type de police comporte également un volet épargne).
  • Vous pouvez souscrire une assurance-vie par l'intermédiaire d'un courtier en assurance-vie, directement auprès d'une grande compagnie d'assurance ou d'une banque.
  • Le montant de la couverture que vous obtenez dépend généralement du revenu de votre ménage, de vos dépenses courantes et de vos obligations (hypothèques et autres dettes).
  • En général, vous nommez un bénéficiaire individuel sur votre police d'assurance-vie, plutôt que de nommer votre succession comme bénéficiaire, et ce, pour une raison simple : si vous nommez un individu, la police est versée à cette personne en quelques semaines, alors que si vous nommez la succession comme bénéficiaire, le règlement d'une succession peut prendre de 12 à 18 mois, et l'argent serait bloqué tout ce temps.
  • Il est important de désigner un bénéficiaire et des bénéficiaires subsidiaires au cas où le bénéficiaire choisi décéderait avant vous ou en même temps que vous.

Mise à jour de l’assurance-vie lorsqu’on devient parent 

Kevin et Erin ont mis à jour leur police d'assurance-vie de deux façons lorsqu'ils ont eu leur enfant : tout d'abord, ils ont enlevé les bénéficiaires subsidiaires qu'ils avaient en place auparavant et ont ajouté leur enfant. Ainsi, si l'un d'entre eux décède, la police sera versée au conjoint survivant; et s'ils décèdent tous les deux ensemble, la police sera versée à leur enfant. Deuxièmement, ils ont augmenté le montant de la couverture : l'augmentation de la couverture tiendra compte des coûts financiers de la famille par rapport à ceux d'un seul individu, et elle tiendra également compte des dépenses futures comme les frais d'études universitaires.

Vous pouvez choisir de mettre à jour votre police d'assurance de la même manière, ou simplement de mettre à jour vos bénéficiaires. N'oubliez pas de mettre à jour les bénéficiaires de toute police d'assurance-vie d'employeur!

3. Ouvrir un REEE

Au Canada, nous avons la chance que notre gouvernement offre aux parents de l'argent gratuit pour l'épargne-études postsecondaires. En effet, en ouvrant un régime enregistré d'épargne-études (REEE), les parents peuvent cotiser au fonds d'études de leur enfant (jusqu'à concurrence de 50 000 $ au total), et le gouvernement versera une somme équivalente jusqu'à concurrence de 2 500 $ par année par enfant (jusqu'à concurrence de 7 200 $ au total). De plus, tout intérêt gagné est non imposable dans le compte. Cela peut s'additionner sur 18 ans!

Une histoire vraie : Erin a essayé d'ouvrir un REEE à l'âge de 23 ans, et la banque l'a informée qu'il fallait avoir un enfant pour en ouvrir un (elle pensait être tellement en avance!). Vous devrez donc attendre la naissance de votre enfant pour le faire, mais vous pouvez prendre de l'avance en cherchant où vous voulez ouvrir un REER : les options courantes comprennent une banque ou une option numérique comme Wealthsimple. Wealthsimple a également un excellent guide détaillé sur les REEE - vous le trouverez ici.

4. Rédiger ou mettre à jour votre testament

Erin et Kevin consacrent leur vie à faire en sorte que le plus grand nombre possible de Canadiens ait un testament pour protéger leur famille en cas de décès. Mais ils sont particulièrement passionnés au sujet de la nécessité d’avoir un testament lorsqu’on est parent.

En effet, un récent sondage Angus Reid commandé par Willful a révélé que 61 % des parents n'ont pas de testament à jour, soit près des deux tiers des parents!

Il existe de nombreuses raisons pour lesquelles les parents devraient avoir un testament, notamment pour nommer des tuteurs pour les enfants mineurs et gérer les détails relatifs aux héritages. 

5. Établir une procuration

Votre testament entrera en vigueur à 100 % un jour, mais une procuration pourrait s'avérer utile en cas d'urgence. Votre procuration désigne une personne qui prendra les décisions financières et médicales à votre place si vous êtes frappé d'incapacité pour cause de maladie ou de blessure.

La procuration est un élément essentiel de la planification d'urgence et elle est encore plus importante pour les parents, car elle permet à quelqu'un de prendre facilement la relève si quelque chose vous arrive, afin que la vie de vos enfants ne soit pas perturbée.

6. Mettre à jour les bénéficiaires 

Si vous avez mis à jour votre testament et ajouté votre enfant à votre police d'assurance-vie, vous pourriez penser que vous avez terminé – mais il y a d'autres comptes qui ont des bénéficiaires que vous voudrez probablement mettre à jour, notamment :

  • REER : si vous avez un REER, vous pouvez mettre à jour votre bénéficiaire et tout bénéficiaire subsidiaire directement auprès de l'institution financière où il est détenu.
  • CELI  : un CELI vous permet de désigner un titulaire successeur en cas de décès.
  • Pension : ce type de compte ne permet généralement de transférer des prestations qu'à un conjoint, mais il vaut la peine de vérifier auprès de votre prestataire de pension s'il prend en compte les enfants.

Gardez à l'esprit que tout compte comportant des bénéficiaires désignés ne sera pas transmis par testament : il sera versé directement au bénéficiaire. 

7. Autres tâches financières à faire

Voici les autres tâches à cocher sur votre liste après la naissance de votre bébé :

  • Faire une demande de prestation canadienne pour enfants : il s'agit d'un paiement mensuel non imposable du gouvernement canadien qui aide à couvrir les frais d'éducation d'un enfant. Le montant que vous recevez dépend de votre lieu de résidence, de votre revenu et de divers autres facteurs
  • L’ajout de l'enfant comme personne à charge dans les régimes d'avantages sociaux de votre lieu de travail
  • Demander un numéro d'assurance sociale (NAS) pour l'enfant : vous ne pouvez pas ouvrir un REEE tant que l'enfant n'a pas de numéro d'assurance sociale; c'est donc une démarche essentielle à faire après la naissance du bébé.
  • Demander un certificat de naissance (formulaire long également, car il est parfois nécessaire pour les formulaires gouvernementaux).
  • Obtenir un passeport (ce n'est pas vraiment une question financière, mais c'est tout de même important si vous voyagez!).
  • Continuer à constituer un fonds d'urgence : avoir des enfants, c'est comme avoir une maison, il y a toujours des dépenses imprévues! Moka est un outil formidable pour constituer votre fonds d'urgence sans vraiment vous en rendre compte : il arrondit vos achats et investit la différence. C'est un excellent moyen afin d'avoir un coussin pour les dépenses imprévues qui surgissent.

Voilà, c'est fait! Toutes les tâches essentielles dont vous devez vous occuper lorsque vous agrandissez votre famille ont été effectuées. Bien que la plupart de ces tâches ne puissent être accomplies avant la naissance de votre enfant, vous pouvez prendre des mesures pour étudier vos options et vous préparer à vous en occuper une fois le bébé arrivé!